• Poème de Maître Sérapis du 15.12.2013 La Course dans les Cieux

     

    15.12.2013 Maître Sérapis

    La Course dans les Cieux. Le Zodiaque

     

    Histoire des hommes~Histoire céleste sont liées dans le Rythme Cosmique des jours et des nuits de la Terre à l’infini.

    L’horloge tourne. La course des planètes, la rotation des astres, le mouvement en spirale, la suspension des Luminaires dans l’Infini céleste, a un Sens, un Rythme, un But fini et infini, visible et invisible, immédiat et lointain.

    L’échelle du temps est toujours la même, le mouvement unique et multiple à la fois, tout est un.

    L’Univers glisse en spirale, s’élève et s’épure, s’allège, s’affine, devient 1. Divin.

    Les sœurs, les mères, les frères, la famille divine a essaimé dans le Ciel en une multitude de points célestes rayonnants qui déposent leur pensée sur la Terre, sur les Terres divines.

     

    Notre Terre reçoit la manne céleste pour sa croissance et entraînée dans la course du jour, des jours multiples, elle s’abreuve aux Energies du Zodiaque, des Triangles divins qui sont liaison, puissance divine, bouclier d’amour pour la Terre.

    La famille céleste transmet son histoire à la Terre, sa force, son enseignement pour que croisse l’enfant céleste.

    Chaque signe, chaque constellation sur le berceau se penche, apporte son cadeau divin, qui nourrit l’homme~l’humanité dans sa croissance divine.

    Chaque Signe~Constellation, pour la Terre est éveil divin dans son ciel. Chaque jour est don unique, pensée divine nouvelle, respiration céleste plus proche de la Terre jusqu’à l’Unité.

     Souffle de l’homme~souffle céleste, pensée de l’homme~pensée céleste. Divinité.

    De l’Amour des astres, des hommes célestes, naît la Terre divine, la Terre Sacrée. Unité.

    Nous entrons dans le regard des âmes. Les fruits du zodiaque. Jeunes astres.

    M Sérapis

     

    SL : pourquoi m’as-Tu laissée écrire ?

    MS : Pour que l’unité soit.

    SL : pourras-tu m’aider ?

    MS : oui, appelle-Moi.

    SL : Ecrivons pour les enfants.

    MS : Quand tu écris, appelle-Moi.

    SL : Joie ! Joie infinie !

    MS, 15.12.2013 SL-MA

     

    Nouveau Poème de Maître Sérapis

    16/12/2013 14:55

    Ah chère Jeunesse, je viens de copier ces poèmes que Maître Sérapis - qui exprime le Rayon 4 : Harmonie  par le conflit - m'a donnés. C'est l'Enseignement pour vous, pour vivre en Chevalier, pour vivre aujourd'hui dans ce monde ! Syl

     

    13.12.2013 Maître Sérapis

    La Beauté dans la vision. La Lumière dans la vision.

     

    Fais une image. Décris-la.

    Tu respires en Nous, Hiérarchie Planétaire, Joyau d’Amour, Cœur Céleste.

    Tu vis dans l’Energie d’Amour :  le Cœur du Christ, et tu respires.

    Ta pensée avance en ondes d’Amour pour tous et l’image s’éclaire de la Lumière d’Amour du Cœur Céleste.

    Posé sur la montagne, sur la roche d’une cascade, au bord d’un lac étincelant, tu respires,

    Et du Joyau divin, tu illumines, donne vie à la vallée à la source, aux rives du lac.

    La Lumière divine descend dans les prairies, les villages, les gouttes d’eau, les arbres, les sentiers.

    Et toute vie qui traverse l’image est baignée de ton Amour s’égrenant du Joyau Céleste comme un goutte à goutte se déversant du Joyau Céleste sur la Terre :

    Une bruine d’or à qui sait l’accueillir en son cœur, la recueillir dans le regard du Cœur.

    Dessine le fil d’or.

     

    Le poème est ouverture du Cœur, connaissance subtile, Joie de l’âme.

    L’image est développement de la Conscience divine.

    Oui, c’est un enseignement à part entière.

    Créons l’Harmonie en ces temps de troubles.

    MS, 13.12.2013

     

    14.12.2013 Maître Sérapis

    Le combattant

    La Lumière s’impose ou c’est la nuit.

    L’âme en soi, la parole sage, prend place.

    Il n’y a pas place  à deux vies : l’homme sage – l’homme fou.

    L’âme n’a qu’une voix.

    Vouloir l’harmonie et renoncer à la note juste de l’instrument est non-sens. Et l’homme coupé en deux ne peut vivre. Il est l’esclave de la dualité, de son double.

    Le combattant de la Lumière, dans la Lumière, pour la Lumière est l’âme qui impose sa force divine.

    Le poids de la matière est cloaque, algues nauséabondes, nuit de goudron, et l’âme est armée de Notre force : le Lien divin, l’Energie de l’Amour, la Puissance de l’Univers pour défendre le Plan.

    Le combattant n’est pas dans la bataille du feu et du fer, mais dans le mental de l’homme qui se bat entre son inférieur et son supérieur : les deux « moi ».

    Le combattant victorieux est chevalier de Lumière devant tous.

    (Ecrivons. Ceci est une introduction.)

     

    Le choix des armes

    Prends ton Epée chevalier et veille.

    Ne réponds que dans la nécessité : acte divin dans l’acte des hommes.

    Il n’y a rien à concéder.

    Tu connais la Loi. Tu es pur.

    Tu mourras à la vie matière, mais non à la vie de l’âme.

    Tu le sais, le monde est dur et pour toi seul compte

    La Lumière divine sur Terre, dans le Groupe des hommes, dans l’enfance du monde.

     

    Il n’y a ni doute sur la voie, ni plainte dans le corps,

    Que le Rayonnement de l’Amour qui est Lumière.

    La Respiration se fait Lumière.

    La Marche se fait Lumière.

    L’Epée est Lumière qui impose la Voie.

     

    Dans la matière, c’est la loi du plus fort. Le chevalier est plus fort que la matière. Par l’Epée de Feu, il s’impose à la matière et sépare l’ombre, la Lumière. Il ouvre le chemin. Le chevalier connait les hommes. Il agit dans la matière des hommes pour faire valoir la Loi divine. Il ne combat pas le corps le plus bas, mais le plus haut de la matière de l’homme : ses pensées.

     

    Le Feu de l’Epée épure. Le chevalier la tient levée et la Lumière fait son œuvre, dissout l’ombre dans la pensée des hommes, dissout les pensées inférieures.

     

    L’Epée et l’âme des chevaliers.

    Elle est son gardien  divin et l’homme digne est gardien du Feu divin donné aux hommes.

    La Conscience divine grandit dans l’acte.

    L’Epée à la main, il apprend à  ses frères à s’unir dans l’Unique.

    Sa Respiration est Lien divin.

    Sa Respiration est force divine donnée aux hommes.

    Par l’Epée, il illumine, rassemble et élève.

    Il est le gardien du château.

    Le château des âmes où Nous sommes tous, Chevaliers de la Terre et de l’Univers.

    La Lumière éclatante jaillissant de toutes les fenêtres est autant d’Epées levées sur la Terre.

    Pour les âmes en chemin, c’est le repère.

    Le germe divin est pommeau de l’Epée.

    Lumière qui appelle la Lumière du château : Unité des Cœurs, Harmonie dans la Lumière.

     

    Harmonie par la Lumière du Ciel : le Lien divin.

    Maître Sérapis, SL-MA, 14.12.2013


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique